C’est la mort des serious games !

Adrénaline, sueurs froides, conquêtes… Qui n’a jamais ressenti l’irrépressible attraction d’un bon jeu vidéo ? La mine concentrée, l’esprit ailleurs, les accros de la manette ne le savent que trop : donnez-leur un monde virtuel, allié à de puissants défis, et les voilà happés, emportés, prêts à livrer leur mère pour gagner l’aventure. Fascinant ce niveau d’engagement !

Et si le jeu vidéo devenait le meilleur moyen de communiquer ? Une entrée en matière idéale pour atteindre un public ou le sensibiliser ? Plus fun que n’importe quel autre vecteur, sa capacité à reproduire un univers, à planter un décor, sont quoi qu’on en dise d’une redouble efficacité. C’est la vision de Jean-Baptiste Reynes, co-fondateur d’Enodo, qui croit dur comme fer en la richesse de l’immersion virtuelle, 100% ludique. Plongez vos interlocuteurs dans un jeu vidéo, imaginez pour eux des situations proches de la réalité, puis observez leurs agissements. Vous aurez là une formidable base de dialogue.

Toutefois, il n’est pas question bien sûr de tomber dans le travers des « serious game », qui intègrent encore aujourd’hui (mais plus pour longtemps) la stratégie de communication de nombreuses entreprises. Bourrés de messages corporate, ces jeux sérieux – souvent conduits par de grosses ficelles – n’ont aucun intérêt : très vite, la logique marketing prend le dessus et le joueur s’ennuie ferme, conscient d’avoir été piégé. Inopérants et fastidieux, les serious game sont donc appelés à disparaître, définitivement.

Loin de cette manie qui consiste simplement à produire un jeu ‘’enrobé’’ de concepts vertueux, Enodo propose à ses clients d’adopter une autre démarche, nettement plus productive. Finis les faux-semblants, le jeu (le pur-le vrai) doit retrouver toute sa place : avec des règles, des challenges et du plaisir. Lorsqu’une société nous demande un jeu pour valoriser son univers de marque, j’insiste pour qu’il soit dépouillé de tout contenu corporate. Ce paramètre est crucial.

Car l’idée n’est pas de produire un énième outil de communication rébarbatif, délivrant un message abrupt… Mais plutôt de favoriser la rencontre avec le public, via une expérience amusante de ‘’mise en situation’’. En laissant l’utilisateur entrer et évoluer librement dans le jeu, on recueille ainsi une multitude de données intéressantes. Sa manière de jouer, ses réactions spontanées, face à tel univers ou tel produit de consommation, trahissent des attentes, des habitudes, des volontés…

Si Enodo a toujours été convaincu de la force de frappe des jeux vidéo comme moyen de présentation, d’explication et de visualisation, il n’a pas toujours été facile pour autant de convertir son intuition de départ en signature de contrats. Un peu timides sur la question, les clients se sont limités jusqu’alors à commander des images 3D et des visites virtuelles de leurs projets. Mais depuis l’avènement d’Enodo games, entité bis d’Enodo chargée de développer le nouveau city builder The Architect – Paris, les sociétés comprennent mieux l’opportunité qu’incarne le jeu dans leur stratégie de communication

Bientôt disponible au grand public, The Architect  illustre en effet à merveille le concept du jeu vidéo qui soulève (presque malgré lui) des sujets sérieux. Dans ce cas précis, les joueurs devront modeler la capitale de leur rêve, en respectant des contraintes réalistes (développement durable, mobilité, logement, etc…). Face à ces nombreux défis liés au développement urbain, leurs réponses virtuelles feront inévitablement écho au débat public, allant jusqu’à prédire le futur des villes, ou tout au moins les grandes orientations. Inutile de préciser combien le jeu est attendu (notamment dans la sphère politique), et que même s’il ne se veut pas ‘’serious’’, il n’en est pas moins dénué de ressources, formant une véritable laboratoire d’idées pour l’aménagement de demain.

Alors, vous jouez ? Confiez à Enodo les clés de votre univers !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s